/* */

Test du détecteur Nest Protect

Test du détecteur Nest Protect

Aujourd’hui je teste le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone Nest Protect ! Vous n’êtes pas sans savoir que votre habitation doit disposer d’au moins un détecteur de fumée normalisé (EN 14604) et son installation doit être faite au plus tard le 8 mars 2015 ? Niveaux prix, il y a actuellement de tout sur le marché, et j’ai souhaité installer une version “connectée” pour bénéficier d’un produit plutôt haut de gamme et avec des fonctionnalités avancées.

Derrière Nest, il y a un certain Google, mais il parait que les bases de données sont bien séparées. Ceux qui pensent que l’intégrité de leur domicile est une donnée privée ne s’orienteront donc pas nécessairement vers ce type de produit !

Niveau fonctionnalité, elles sont évidemment nombreuses ! L’ensemble fonctionne avec une application smarthone/tablette. Les avertissements sont sonores, lumineux via un anneau aux couleurs changeantes et vocaux ! Ce détecteur se connecte à votre réseau wifi et peut interagir avec d’autres détecteurs de la marque.

Alerte vocale

Le Nest Protect se démarque de ses concurrents via de nombreuses fonctionnalités et parmi celles-ci : l’alerte vocale ! En effet, un signal sonore dans l’urgence n’est pas forcément parlant alors quand une voix claire annonce “Urgence. Il y a de la fumée dans le salon.” on perd tout de suite beaucoup moins de temps. A savoir que dans les années 1970, un incendie pouvait ravager une chambre en 30 minutes. Aujourd’hui, seules 5 minutes suffisent…

La détection de fumée et de monoxyde de carbone

La fonctionnalité principale est évidemment la détection de fumée, mais également de monoxyde de carbone, avec en plus une gestion de l’intensité : inutile en effet de déclencher une alarme si la détection est vraiment minime.

Nest Protect anneau jaune

L’anneau sera jaune ou rouge suivant le niveau d’alerte et vous serez averti (smartphone et alerte vocale) du problème et d’où vient le problème si vous disposez de plusieurs capteurs. L’avantage c’est que même en déplacement vous pouvez être alerté !

Gestion de la batterie et de la connexion wifi

J’ai opté pour une version à piles, mais le Nest se charge de vérifier le niveau de celles-ci. Pour éviter de déclencher une alerte de faible batterie à 2h du matin, il vérifie seul avant le coucher (et à d’autres moments de la journée) les niveaux en se basant sur la luminosité ambiante. Quand j’éteins les lumières le soir j’ai donc un bref anneau lumineux vert pour m’indiquer que tout fonctionne correctement

Détecteur Nest Protect

La connexion wifi est également vérifiée régulièrement.

Fonction veilleuse

Le Nest Protect intègre un capteur de luminosité et un capteur de mouvement. Vous pouvez donc si vous le souhaiter lui faire allumer un anneau blanc plus ou moins tamisé (3 niveaux) lorsque que vous passez sous le capteur lorsqu’il fait nuit. Cela évite d’allumer toutes les lumières ou de se cogner contre les murs.

Nest Protect veilleuse

il y a un archivage de ces allumages, vous pouvez donc également repérer des anomalies dans les passages chez vous…

Conclusion

Après 2 mois de test, je dois avouer qu’il fait maintenant partie du décor. Je n’ai eu aucune alerte, ce qui est plutôt rassurant et je n’ai pas hâte d’en recevoir ! La présence du détecteur se fait toutefois sentir grâce à la veilleuse ultra pratique. J’hésite à en acheter un deuxième mais vu le prix (moins cher sur Amazon), ça attendra sans doute un peu. N’oubliez pas de le fixer au bon endroit suivant les recommandations en vigueur.

Vous trouverez également plein d’explications très bien faites sur le site officiel !